•  

    CHANSON - COMMUNAUTE 

    MUSIQUE A COEUR OUVERT  /  Val d'Oise - PARISIS

    Merci à notre ami

    Bébert

    link

    qui pour cette semaine a choisi

    de nous faire chercher une chanson peu ou même jamais entendue sur les medias...

    en gros L'AUTRE face des vieux 45 Tours qu'on ne retournaitjamais

    sur nos TePPaZ

    Capture-teppaz.PNG

    image de : link

    Celle-ci, à mon avis...  est quasiment inconnue mais conservée  ici sur  l'INA,

    cautionnée par Henri SALVADOR,

    qui n'avait pas la réputation d'être tendre avec les médiocres !    

     

    Voici donc une artiste du Parisis

    ( terre entre Paris et l'Oise, sur la route de Dieppe !)

    auteure-compositrice et interprête de la Chanson française

    3570359859_422d3d7dae.jpg

    Alice Dona

    Elève du Petit conservatoire de la Chanson avec Mireille, tout de même!

    http://www.retrojeunesse60.com/alice.dona.html

    C' est une artiste remarquable et discrète

    Ses parents M. et Mme DONADEL avaient un garage à Taverny, Val d'Oise;

    leur fille Cri Cri était handicapée; Alice Dona a écrit un remarquable livre sur sa petite soeur 

    et le sort des handicapés  âgés 

    http://www.leparisien.fr/societe/la-france-abandonne-les-vieux-handicapes-12-10-2004-2005366821.php

     

    Elle a écrit , composé et travaillé, en vrac, avec et pour 

    Serge LAMA, DALIDA, Gilles DREU, Claude FRANCOIS, Jean-Paul VANNIER,

    REGINE, Nana MOSKOURI, Mireille MATTHIEU, SHEILA, Gilbert BECAUD,

    et tant d'autres, j'en oublie... et tournée 2012 AGE TENDRE

     

    Voici une video INA d'un 45 tours en vinyle mou, qui "grattait" bien , que nous avons toujours...

    Henri SALVADOR et Alice  DONA

     "Je suis folle de t'aimer ! "

     

    Sa discographie sur son site officiel : 

    link

    Et hop, encore une fille du Val d'Oise !!! oui, j'suis  chauvine  

     

     

     



    51 commentaires
  •    

     

     Capture maria d

       " Qu'est-ce que veulent les femmes ?

     

     

     Le voici, rien de plus simple.

     

     

    Elles veulent tout ce que les opprimés, les assujettis,

     ont voulu depuis le commencement des sociétés :

     

    leur juste part de droit et de liberté"

     

     3932023262_e9d3e9b1ff.jpg

    Le quartier de l'HERMITAGE de  PONTOISE

    Vexin/Val d'Oise

    a reçu durant plusieurs étés, à la fin du XIX° siècle

     

    Maria DERAISMES

    Marie Adélaïde DERAIMES

    1828 - 1894

     

    qui louait l'ancien Couvent des Mathurins,

    peint par PISSARRO son voisin et ami :

      Capture-mathurins.PNG 

    et par CEZANNE lors de ses séjours à l'Hermitage ;

    ce fut l'ancien Lycée de jeunes filles jusqu'en 1959, mon vieux Lycée en 7° et début 6°;

    la petite-fille d'Emile ZOLA , Madame LEBLOND-ZOLA

    y était professeur de Français, très aimée,

    la boucle étant bouclée, Zola venant souvent ici.

     

    Capture-cezanne.PNG

     

     Il est difficile de résumer sans la réduire la vie et la pensée de

    la Pionnière du Féministe,

    première femme Franc-Maçon,

    journaliste pamphlétaire, artiste, écrivain,

    oratrice, militante républicaine et laïque...

    Elle a vécu de loin la Commune, contrairement à Louise MICHEL

    qui était sur le terrain, elle avançait les idées féministes et 

     s'est indignée des répressions sanglantes

     

    15 000 personnes à ses obsèques au cimetière Montmartre...

    Quelques citations : 

     

    " ... Il s'ensuit que, tant que la femme n'a en partage que les

    humbles labeurs, quelques pénibles qu'ils soient,

    aucune voix ne s'élève et ne proteste.

    Quand il s'agit pour elle, au contraire,

    de travaux glorieux, les vieilles lithanies commencent :

    mère et nourrice "

     

    " Un garçon n'a pas cent sous dans sa poche

    et ne compte sur aucun parent. S'il se sent intelligent, actif,

    suffisamment instruit, il se dit : j'arriverai.

    Et très souvent, il arrive. 

     

    Malgré sa capacité, une femme née pauvre est définitivement pauvre pour

    le reste de ses jours, parce qu'elle n'occupera jamais que

    les bas degrés de l'échelle du travail, les degrés supérieurs

    lui étant interdits. Sa ressource, c'est le mari. Si le mari manque,

    il faut se rabattre sur l'amant.

    Certaines trouvent plus simple de commencer par celui-ci "

     

     Oubliée, oui.

    Démodée ? ... à vous de dire

     

      http://www.toutpourlesfemmes.com/conseil/Eve-dans-l-Humanite-de-Maria.html

    http://www.hiram.be/Regards-sur-Maria-Deraismes_a3437.html

     

     

     

    Source : Bulletin  1997 de la

    Société Historique et Archéologique de Pontoise

    43 rue de la Roche

    http://shapvov.pagesperso-orange.fr/

     

     

     


    38 commentaires
  •  

    IRMA LA DOUCE

    nous a quittés le 6 octobre 2010

     

     

     

     

     

    ERMONT

    Val d'Oise - Parisis

     

     

    Capture-ermont.PNG

     

     a vu naitre la chanteuse  Colette RENARD  

    Capture-colette-renard.PNG

     

    " Colette Renard née Raget,

    est née à Ermont en 1924.

    Adolescente, à Montmartre, elle décroche un premier prix de violoncelle au conservatoire

    et étudie le chant classique pour se retrouver successivement cuisinière,

     fleuriste, mannequin et finalement secrétaire.

    Oui, mais secrétaire du compositeur et chef d'orchestre Raymond Legrand

    qui l'épousera et en fera la chanteuse de sa formation !

    Et c'est alors l'explosion !

     

    Alexandre Breffort et Marguerite Monnot, ayant concocté

    un petit sketch de vingt minutes intitulé Les Harengs terribles,

    décident d'en faire une comédie musicale après avoir entendu Colette chanter.

     

    " Ce sera Irma la douce qu'elle interprétera 932 fois de 1956 à 1967.

    Colette, de cet instant, va collectionner les grands prix du disque,

     passer onze fois en vedette à l'Olympia et quinze fois à Bobino,

    faire admirer au monde le timbre de sa voix, sa diction, la qualité et la variété de son répertoire.

     

    Des tas de succès : "Çà c'est d'la musique", "Tais-toi Marseille",

    ou "Le Chemin des forains", elle eut plein de disques d'or,

    et incarna mieux que quiconque l'esprit de la Butte avant la déferlante rock et après la chanson réaliste.

     

    "Fais comme moi, tire-toi !" lui avait dit Jacques Brel à l'avènement du yé-yé.

     Elle s'est tirée... Une première fois, puis une seconde et, depuis,

    elle disparaît périodiquement pour renaître de plus belle au moment où on ne l'espère plus.

    Colette a observé ainsi, de longues périodes de silence

    (l'une d'elle a duré neuf ans !) avant de remonter sur scène, toujours avec succès.

    Dernièrement, en septembre 2002, elle est remontée sur scène au Déjazet "

     

    : Copié sur le site de la Mairie d'ERMONT :

    http://www.ville-ermont.fr/decouvrez-la-ville/celebrites/colette-renard/  "

     

     

    photo pochette disque : http://www.vinylmaniaque.com/pochettes1/ep-colette-renard.jpg

     

     

     

     

     


    35 commentaires



  • VERONIQUE  SANSON
    Une grande artiste, compositrice, pianiste, chanteuse

    La Dame de TRIEL SUR SEINE
    Yvelines


    Capture veronique sanson


    Véronique SANSON
    discrète et appréciée,
    habite une très belle maison blanche,
    juste au bord de la Seine, à Triel sur Seine

    Elle a composé cette superbe pièce
    "Triel sur Seine, tôt le matin"
    en regardant certainement,
    du chemin de halage, bordé de saules,
    la Seine, ses péniches, les cygnes familiers et les canards...
    Le beau clocher de Triel, et la  verte Butte de l'Hautil...



    clic pour son site :


    link















    46 commentaires




  • Jeanne BOUGEOIS
     Enghien 1875  -   Bougival 1956

    celle dont les jambes auraient volontiers été sculptées par...
    RODIN

    Pionnière féministe, elle avait été dans les premières
    à couper ses cheveux... La mentalité du XIX° se réinstallait;
     les hommes rentrant  du Front en 1919 renvoyaient
     les femmes à leur cuisine, à leurs robes longues, 
    elles qui avaient fait tourner l'économie, et leur foyer,
     pendant la guerre

    Capture mistinguett

    MISTINGUETT
    est native d'ENGHIEN LES BAINS
    Val d'Oise
    " Si vous voulez me connaitre,
    allez visiter mon Enghien... "

    A huit ans elle décide de  devenir artiste
    Son père est matelassier, sa mère plumassière! ils s'opposent, bien sûr.
    La gamine attaque donc une grève de la faim...
    cette détermination va la mener loin : Afrique du Nord 
    Amérique du Nord et du Sud, Europe...

    Elle débute à l'El Dorado, puis va au Moulin Rouge
    et fait une carrière de Meneuse de Revue internationale
    souvent en compétition ave Joséphine BAKER
    Valse chaloupée au Moulin Rouge
    Valse renversante...

    Quand ça monte trop haut, je m'arrête, on n'est pas à l'Opéra...


    Ses études de violon avec un professeur de l'Opéra,
    vers lequel ses parents l'avaient dirigée,
    avaient coupé court... Elle compense et joue avec intelligence
     des faiblesses de sa voix,
    travaille la  comédie, cultive son accent Parigot
     et se sert de  ses "gambettes"

    Elle personnalise avec Maurice Chevalier, Jean Gabin 
    - tous  artistes populaires  talentueux -
    l'intelligence, la gouaille parisienne, la légèreté et l'insouciance
    dont les gens avaient tant besoin,
    après une première guerre si meurtrière
    et un deuxième conflit que les gens sentaient monter.

    Parmi ses " Boys " de spectacle
    Maurice CHEVALIER... son compagon durant dix ans
    Jean GABIN

    Méry sur Oise - Mériel Mémoires d'un âne 
     Georges GUETARY

     Mistinguett, Joséphine Baker,
    puis plus tard, chacune à son époque
    Anny Cordy et Line Renaud
    toutes ces artistes de Music Hall  ont bousculé les mentalités
    ( en quelle année le droit de vote des Femmes en France ? )
    et exercé leur métier avec classe,
    sans jamais verser dans la vulgarité

    Sa belle ville Enghien-les-Bains*** au célèbre 
    CASINO, le plus proche de Paris
    350 machines à sous... entièrement rénové et agrandi
     a su lui rendre hommage en aménageant une
    Place fleurie à son nom et  organisant
    un circuit touristique dédié 



    Pour bien la connaitre, promenade à Enghien :

    http://www.ville-enghienlesbains.fr/content/heading14634/content23819.html

    et ce site ! très intéressant...
    http://www.landrucimetieres.fr/spip/spip.php?article358



    *** se prononce ENGUIN !


    46 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique