• Un peu de fraîcheur ?... le sermon du dimanche

    Prêcheur pêcheur pècheur 

     

     

     Personne ce matin-là dans l'église ?  

    il y fait pourtant moins chaud !

     

     

    Saint Antoine se résout donc à porter son prêche aux poissons,

    crabes et anguilles 

    au bord de l'eau....

     

    Prêche de Saint Antoine aux Poissons

    Symphonie n° 2  de G. MALHER

     

     

    3396153890_173f14e897.jpg4503859410_cc00089605.jpg

     

    Pour juste écouter : sur ce lien, descendre au numéro 11...   link


    Désolée St Antoine ne s'est pas laissé filmer, pas de video...

    mais eux : 

    ils se sont laissés apprivoiser, ici : 

    il me manque une fonction, je mets les trois possibilités d'accès : 

     

    http://youtu.be/zqm5oxgMusM


    link

     

    <iframe width="420" height="315" src="http://www.youtube.com/embed/zqm5oxgMusM" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>


     

    Crabes, anguilles et autres requins auront-ils retenu sa leçon ?

    c'est ce que chacun verra autour de lui la semaine prochaine !

     

     

     

    Antonius zur Predigt
    Die Kirche findt ledig.
    Er geht zu den Flüssen
    und predigt den Fischen;
    
    Sie schlagen mit den Schwänzen,
    Im Sonnenschein glänzen.
    
    Die Karpfen mit Rogen
    Sind [allhier gezogen]1,
    Haben d'Mäuler aufrissen,
    Sich Zuhörens beflissen;
    
    Kein Predigt niemalen
    Den Karpfen so g'fallen.
    
    Spitzgoschete Hechte,
    Die immerzu fechten,
    Sind eilend herschwommen,
    Zu hören den Frommen;
    
    [ Kein Predigt niemalen
    Den Hechten so g'fallen.]2
    
    Auch jene Phantasten,
    Die immerzu fasten;
    Die Stockfisch ich meine,
    Zur Predigt erscheinen;
    
    Kein Predigt niemalen
    Den Stockfisch so g'fallen.
    
    Gut Aale und Hausen,
    Die vornehme schmausen,
    Die selbst sich bequemen,
    Die Predigt vernehmen:
    
    [Kein Predigt niemalen
    den Aalen so g'fallen.]2
    
    Auch Krebse, Schildkroten,
    Sonst langsame Boten,
    Steigen eilig vom Grund,
    Zu hören diesen Mund:
    
    Kein Predigt niemalen
    den Krebsen so g'fallen.
    
    Fisch große, Fisch kleine,
    Vornehm und gemeine,
    Erheben die Köpfe
    Wie verständge Geschöpfe:
    
    Auf Gottes Begehren
    Die Predigt anhören.
    
    Die Predigt geendet,
    Ein jeder sich wendet,
    Die Hechte bleiben Diebe,
    Die Aale viel lieben.
    
    Die Predigt hat g'fallen.
    Sie bleiben wie alle.
    
    Die Krebs gehn zurücke,
    Die Stockfisch bleiben dicke,
    Die Karpfen viel fressen,
    die Predigt vergessen.
    
    Die Predigt hat g'fallen.
    Sie bleiben wie alle.
    
    lien pour le texte : link
    
    
    

    Saint Antoine de Padoue arrive pour son prêche
    et trouve l'église vide
    Il va vers les rivières
    et prêche les poissons ;
    
    Ils battent de la queue
    qui brille au soleil.
    
    Les carpes avec leurs œufs
    sont toutes venues là,
    leurs bouches grandes ouvertes,
    écoutant attentivement.
    
    Aucun prêche
    ne plut autant aux carpes.
    
    Les brochets à la bouche pointue
    qui se battent toujours
    sont venus en nageant vite
    pour entendre le saint homme.
    
    Aucun prêche
    ne plut autant aux brochets.
    
    Même ces fantastiques créatures
    qui jeunent toujours,
    les morues, je veux dire,
    elles sont venues au prêche.
    
    Aucun prêche
    ne plut autant aux morues.
    
    Les bonnes anguilles et les esturgeons,
    qui font ripaille élégamment,
    ont même pris la peine
    d'écouter le prêche.
    
    Aucun prêche
    ne plut autant aux anguilles.
    
    Les écrevisses aussi, les tortues,
    d'habitude si lents,
    se sont hâtés depuis le fond
    pour entendre cette voix.
    
    Aucun prêche
    ne plut autant aux écrevisses.
    
    Les gros poissons, les petits,
    les nobles et les communs,
    tous ont levé leurs têtes
    comme des êtres pensants :
    
    À la demande de Dieu
    ils écoutent le prêche.
    
    Le sermon fini,
    chacun s'en retourne,
    Les brochets restent des brigands,
    les anguilles aiment beaucoup.
    
    Le prêche leur a plu,
    mais ils sont restés les mêmes qu'avant.
    
    Les écrevisses marchent toujours à reculons,
    les morues restent grasses,
    les carpes se gavent,
    le prêche est oublié.
    
    Le prêche leur a plu,
    mais ils sont restés les mêmes qu'avant.
    



    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 19 Août 2012 à 06:57
    patriarch

    Bonnjournée Bises

    2
    Dimanche 19 Août 2012 à 07:31
    biker06

    hello Sittelle

    Nous , nous partons en moto vers la montagne pour avoir un peu moins de canicule. Faites attention à vous tout de meme et buvez beaucoup

    Bisous

    Pat

    3
    Dimanche 19 Août 2012 à 07:58
    Martine Eglantine

    Dommage qu'on ne peut pas lire la fin des lignes du prêche de Saint Antoine en français. Cette statue est très belle. Elle est dans l'église de Flins. Bises

    4
    Dimanche 19 Août 2012 à 09:01
    sittelle

    Merci je viens de réparer au mieux; une image/statue de flicker; si elle avait été à Flins, elle se serait envolée depuis longtemps ! Bises, bon dimanche Martine 

    5
    Dimanche 19 Août 2012 à 14:28
    Jackie

    Merci Sittelle. J'aime bien la statue...

    Bises

    6
    Dimanche 19 Août 2012 à 14:29

    coucou

     je suis terre chez moi   tout est ferme moi qui n'aime pas la chaleur me voila servi  hihi  bisous

    Marcel

    7
    Dimanche 19 Août 2012 à 20:21

    trop bien l'angle du cliché car on dirait que l'enfant lui tire sa peau ou le griffe

    8
    Dimanche 19 Août 2012 à 22:13
    erato

    Quelle douceur dans cette statue , le regard absorbé de l'enfant et la caresse de sa main ..... elle rattrappe un peu l'état de certaines ouailles qui glorifient un sermon et une fois la porte franchie , font pis que pendre!  J'aime la musique de Malher en instrumental .Douce soirée, bises Sittelle

    9
    kas
    Dimanche 19 Août 2012 à 22:48
    kas

    et voici pourquoi l'on dit :

    heureux comme un poisson dans l'eau

    10
    Lundi 20 Août 2012 à 07:21
    Martine Eglantine

    Merci j'ai pu lire, il en est de même des poissons que des hommes.

    Ma préférence va aux carpes car elles sont muettes et cela leur évitera de donner des conseils et des leçons de morale qu'elles ne suivront pas.

    Bises

    11
    Lundi 20 Août 2012 à 09:25
    Jean

    Oui, c'est souvent comme ça !!!

    Mais on ne devrait pas rester comme avant, car alors le prêche était un peu vide et un peu du pipo !!!!

    Bonne journée

    Jean

    12
    Lundi 20 Août 2012 à 10:32
    sittelle

    Merci Patriarch, mes amitiés !

    13
    Lundi 20 Août 2012 à 10:34
    sittelle

    J'avais pensé à toi en entendant cette pièce sur France Musique ! il est vrai qu'on s'ennuyait ferme étant gamins à la messe, et même maintenant, l'homélie étant longue et jamais bien joyeuse ! mes amitiés Jean !

    14
    Lundi 20 Août 2012 à 10:36
    sittelle

    Elles ne symbolisent donc pas nos "grenouilles de bénitiers" ! j'en ai sous la main, redoutables   bises Martine !

    15
    Lundi 20 Août 2012 à 18:36
    Claire-Cerise

     La statue est originale et belle.. en général St Antoine n'a pas de livre dans la main ! le texte est marrant .. mais cela veut qd-même dire que les sermons ne sont pas suivis.. tt juste écoutés.. mais qu'ensuite.. tintin ! Rhoooooo, c'est pas bien !! Bizh et belle soirée Sittelle.. sous la chaleur cette fois-ci ? Il a fait un temps magnifique aujourd'hui !

    16
    Lundi 20 Août 2012 à 23:05
    sittelle

    Jean, pasteur,  lui-même a reconnu qu'il y a une part de vérité !  Ici, il a plu, peu et refait chaud, mais moins ! Bonne soirée, bises Claire, merci !

    17
    Mardi 21 Août 2012 à 07:22
    Martine Eglantine

    Bonne journée. Bises Sitelle

    18
    Mardi 21 Août 2012 à 09:45
    cagou

    bien ce poeme!bien vue

    19
    Mardi 21 Août 2012 à 16:40
    latil

    Mahler, c est beau pour les gens qui apprécient. J ai écouté un peu de l orchestre instrumental;

    Bonne soirée Latil

    20
    Mardi 21 Août 2012 à 19:17
    jean-philippe

    Bonsoir Sittelle !! Ce sacré St Antoine de Padoue aimait le poisson en tant que bon pécheur mais ne faisait point de pechés car on l'en aurait empeché ! Ce qui ne l'empechait point d'avoir la peche (ou le noyau) . La musique vaut le peine d'etre écoutée à deux fois ! Ce que je ferai sans peché avant !

     

    Je te souhaite une belle soirée Sittelle !

    et je t'offre une nouvelle version d'une ancienne chanson de mon répertoire :

    http://www.youtube.com/watch?v=BX5ws1X9RC4

    21
    Mardi 21 Août 2012 à 20:44
    sittelle

    Merci Jerry ! et tout cela sans prêchi-prêcha !  j'écoute ta nouvelle version... Mes amitiés, et très bonne soirée !

    22
    Vendredi 24 Août 2012 à 07:38
    Martine Eglantine

    Pour moi ce sont les vacances, Je pars 15 jours aux sables d'olonne sans internet, Belle fin d'été.

    23
    Lundi 3 Septembre 2012 à 10:40
    latil

    Ah, tu sais Malher c est pas tellement pour moi.  C est comme la sainte messe!

    Bonne journée Latil

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :